Création d'une nouvelle structure d’hébergement et transformation des ateliers

2015
Rte de Lavigny 7, Concours 3e prix


Sur les hauteurs de la petite bourgade d’Etoy, un second village s’anime. L’Espérance se situe dans un écrin de nature composé de grands arbres et de larges prairies.

Les ateliers sont répartis en six volumes sobres, leur échelle domestique correspondant à l’ensemble de l’institution. Les différents groupes d’ateliers s’articulent tel un village d’artisans le long d’une ruelle, où donnent l’ensemble des couverts des entrées, qui se distinguent par une couleur spécifique pour chaque bâtiment. En balcon sur le paysage la ruelle permet également de contempler la vallée. En contre bas se trouvent les deux cours inférieures, accessibles aux par deux ascenseurs et un escalier central.

Chaque atelier s’organise de manière analogue, une aile en L comporte les espaces de convivialité, les ateliers et les grands espaces, et une aile étroite contient les services. Les circulations profitent de la géométrie en s’évasant progressivement en un espace de rencontre.

On accède à l’ensemble des ateliers de plain-pied ; les circulations verticales, problématiques pour une partie des bénéficiaires, sont minimisées et centralisées.

La structure d’hébergement. Au rez supérieur et au premier étage se trouvent les quatre nouvelles unités d’hébergement. Passé une première porte sécurisée, la zone commune à deux unités se déploie au cœur du bâtiment. Au fond du couloir, le desk du personnel articule la zone commune avec les séjours de chaque unité. Pour chacune d’entre-elles, la cellule de base -composée de deux chambres, une salle de douche et un vestiaire commun- donne la règle de composition du plan. Les quatre cellules de chaque unité se positionnent sur le poutour du bâtiment et délimitent les espaces de séjour. Chaque chambre est unique : suivant son orientation sur le paysage, plutôt profonde ou plutôt large.

Au rez inférieur se trouve le centre de soin, dont les salles de consultations s’ouvrent sur les grands arbres à l’est, permettant de garantir l’intimité nécessaire lors des consultations. Les bureaux quant à eux, donnent sur le lac et le grand paysage. Il faut descendre un demi niveau plus bas pour se rendre au centre de santé. Le couloir s’ouvre sur la piscine, bénéficiant d’une lumière en second jour. Celle-ci, largement vitrée sur le lac, se situe de plain-pied et donne sur une large terrasse.